Décapitalisme Stratégique Salutaire

Avant de définir le Décapitalisme Stratégique Salutaire, penchons-nous sur des propositions vraies qui ne peuvent être mises en doute.

QUATRE VÉRITÉS

PREMIER POSTULAT : En mouvement dans l’univers, notre planète est un monde physique qui occupe un espace fini et limité. De ce fait, l’humanité évolue dans un système fermé. Dans un système complètement fermé, « les ressources disponibles sont limitées ». En ce sens, à l’intérieur du SYSTÈME TERRE, il n’existe qu’une quantité finie d’éléments essentiels à la vie et de même, le nombre d’organismes pouvant vivre à l’intérieur d’un tel système est limité.

Toute transformation irréversible d’une ressource entraine une perte nette de cette ressource, à moins que sa perte ne puisse être compensée par un apport provenant d’une source extérieure au système fermé.

Quoique le Système Terre puisse échanger de l’énergie avec l’univers extérieur (pas la matière), le gaspillage irrécupérable de nos ressources naturelles entraîne les mêmes conséquences que pour un système complètement fermé : « Le nombre d’organismes vivant dans un système fermé diminue proportionnellement à la diminution des élément essentiels à la vie de ces organismes dans le système ».

DEUXIÈME POSTULAT : Sur une très courte période de notre époque, de la croissance exponentielle des activités humaines, il résulte que l’empreinte carbone de l’humanité a largement dépassé la biocapacité du Système Terre. De plus, la pollution et la surproduction de déchets sont nuisibles aux mécanismes naturels de régénération des éléments vitaux. À cause de ce bilan négatif des ressources essentielles à la vie, proportionnellement, « le monde du vivant se meurt ».

TROISIÈME POSTULAT : Une décroissance est inévitable. « Si les activités humaines ne sont pas réduites, Mère-Nature va imposer à l’humanité une décroissance forcée ». La réponse de la nature est déjà en marche et ce mouvement est en pleine accélération.

QUATRIÈME POSTULAT : Le bilan négatif est causé par un mode de vie capitaliste qui repose sur une idéologie de croissance perpétuelle et de transformations illimitées. Avant qu’il ne soit trop tard, « il faut arrêter de cautionner le régime destructeur qui va contre-nature ».

UN CONSTAT LOGIQUE : « Dans un système fermé, la croissance illimitée est insoutenable ». Si l’idéologie capitaliste est fondé sur la croissance infinie, alors le capitalisme est insoutenable. Comme le capitalisme est insoutenable, ce régime va manifestement s’effondrer.

UN AUTRE CONSTAT LOGIQUE : Vu l’urgence d’agir, attendu la gravité de l’enjeu, le capitalisme et le libéralisme économique ne sont pas des idéologies appropriées pour piloter un plan de décroissance.

Le capitalisme est fondé sur des principes économiques dépassés voulant que les ressources exploitables soient infinies et que la croissance puisse être illimitée. C’est faux et en vérité, après deux siècles de révolution industrielle, cette vision n’est manifestement pas concordante avec la réalité observable. Dans les faits, les illusions du libéralisme économique ont été imposées aux peuples de la Terre par des minorités aux commandes et ce, dans un esprit irresponsable et souvent inconscient de leurs conséquences devenues évidentes.

De plus, ce système opère sous un prétexte démocratique fondé sur des élections de députés et sur une base de promesses de prospérité véhiculées par deux ou trois partis politiques qui se déchirent et s’invectivent entre-eux, ouvertement, sur la place publique, élections après élections. Ce système politique, dit démocratique, nous a montré et démontré de haut-niveaux de corruption au sein de la minorité qui accède au pouvoir absolu.

En somme, attendu l’état des choses, qui peut encore croire qu’il est profitable pour une société que, n’importe qui échangent n’importe quoi en autant que ce soit librement consenti entre eux? Et qui, parmi nous, souhaite la fin du monde à cause de cette idéologie? Qui veut d’une extinction de masse librement consentie entre ceux qui, pour s’enrichir sans limites, peuvent librement détruire le vivant? Pourquoi assassiner l’humanité à petit feu, nous et nos enfants inclus, une génération derrière l’autre et ce, dans un objectif simpliste de prospérité grandissante à l’infini? Le souhaitez-vous au point d’en crever?

POUR CES MOTIFS

Il s’agit d’adopter une stratégie permettant d’inverser le phénomène, tout naturellement, en renversant la croissance par une décroissance qui mettra fin au suicide collectif en progression.

Tout peuple peut choisir de se gouverner autrement. À cet égard, l’Alliance propose aux Québécoises et aux Québécois une énorme réforme de la fonction législative de l’Assemblée nationale, une grande réorganisation du pouvoir exécutif et la complète rénovation du système de justice.

Le DÉCAPITALISME STRATÉGIQUE SALUTAIRE est une nouvelle philosophie sensée qui repose sur des propositions vraies.

C’est une opportunité de préparer l’avenir collectif dans le cadre d’une vision inclusive et participative, de permettre à toutes les civilisations de travailler ensemble pour amorcer la décroissance incontournable qui est la dernière chance qu’il reste de rétablir un équilibre vital pour garantir la survie de l’humanité dans le système fermé qui la nourrit, c’est un choix « Salue-Terre ».

L’ENJEU TRANSVERSAL du Décapitalisme Stratégique Salutaire est notre survie à long terme.

L’ORIENTATION STRATÉGIQUE du Décapitalisme Stratégique Salutaire consiste à effectuer une transition progressive du régime capitaliste actuel à un nouveau régime visant la décroissance stratégique de l’offre et de la demande globale et par conséquent, la réduction du marché du travail et la diminution de la production industrielle et ce, attendu que le maintien de la croissance économique actuelle est incontestablement devenu le facteur majeur aggravant la destruction et l’épuisement des ressources vitales à l’intérieur du système fermé de la planète Terre.

LE PREMIER OBJECTIF du Décapitalisme Stratégique Salutaire est de mettre la famille, les collectivités et les communautés au centre de nos priorités, de nos décisions et de nos actions, au lieu de laisser une minorité d’individus et des entreprises privées agir librement. 

LES OBJECTIFS CARDINAUX du Décapitalisme Stratégique Salutaire sont de remplacer la liberté de concurrence par la coopération dans la sphère économique et de produire uniquement dans un esprit de développement durable-indispensable et favorable au maintien du vivant en bonne santé.  

LES OBJECTIFS MAJEURS du Décapitalisme Stratégique Salutaire sont d’abord de restreindre la recherche du profit illimité et d’imposer la répartition équitable de la richesse ; ensuite, d’interdire progressivement la transformation irréversible et superflue des ressources vitales pour entretenir le commerce immédiat et ce, dans un objectif plus noble de valoriser nos ressources pour assurer notre subsistance à long terme ; enfin, de ne plus travailler à l’accumulation de l’argent, mais pour co-construire des agrégats de bénéfices favorables à des collectivités solidaires qui assureront en collaboration le mieux-être de tous individus et seront garants de notre survie à long terme. 

Avec cette nouvelle idéologie politique, l’AFC offre l’opportunité de changer le système, d’abolir un régime malsain ; de freiner la décadence ; de purifier la démocratie ; de distribuer le pouvoir ; de partager la richesse ; d’éliminer le servage au profit d’une infime minorité ; d’empêcher la disparition des espèces vivantes ; de cesser le gaspillage ; de supprimer la pauvreté ; d’étouffer la partisanerie politique impotente et d’interrompre progressivement le libre-capitalisme-individualiste jusqu’à son éradication définitive.

Pour réaliser pareil rêve, il ne suffit que d’avoir confiance en notre peuple. Si nous le voulons, nous pouvons agir ensemble pour édifier une société plus juste pour les jeunes de demain et ce, selon une nouvelle idéologie.

Mes chers amis, prenons le pouvoir et changeons le monde.

EN CONCLUSION 

1. Vu ses principes directeurs, le régime capitaliste ne sauvera pas le monde après lui avoir causé autant de dommages irréparables.

2. Si nous ne changeons pas de régime, la nature va forcer la décroissance et elle sera éventuellement très brutale, voire fatale.

3. Il est très peu probable que l’humanité puisse trouver exil dans l’espace interplanétaire et survivre ailleurs que dans le Système Terre. Abandonner la lutte dans cet objectif dénaturé résulterait sur un crime violent contre l’humanité.

4. Le Décapitalisme Stratégique Salutaire est l’idéologie la plus viable pour des générations à venir.